Pour un printemps climatique et social

image ImageLettre.png (0.3MB)

Lettre du Collectif « Changer de cap » n°2 - 15 avril 2019


Saint-Nazaire, un moment fondateur pour le mouvement des Gilets jaunes

L’assemblée des assemblées de Gilets jaunes s’est tenue à Saint-Nazaire les 5, 6 et 7 avril 2019. Cette seconde Assemblée (700 personnes, 250 groupes locaux) constitue un second temps fondateur du mouvement, après la rencontre de Commercy fin janvier avec un énorme progrès, et, semble-t-il, le véritable point de départ d’une structuration nationale. Des commissions ont travaillé d’arrache-pied pendant 2 jours sur la suite du mouvement, les actions à mener, les revendications, le travail de communication, l’internationalisation du mouvement, l’attitude face à la répression. Le mouvement s’inscrit dans la durée, avec une indépendance à l’égard des partis et des syndicats (ce qui n’exclue pas des actions communes) et un refus de la logique des leaders autoproclamés. Les participants ont la conviction d’inventer une nouvelle forme de démocratie réelle. On constate une forte détermination. Les inévitables lourdeurs du débat sont bien gérées par les animateur.trices. Le rôle de cette assemblée semble faire consensus : « L'Assemblée des assemblées propose et c'est aux assemblées locales de valider ». C'est pourquoi les travaux vont être répercutés à tous les groupes, ronds-points et assemblées locales, en les invitant à se saisir de ce qui a été produit pour jouer pleinement leur rôle et nous faire un premier retour dans des délais assez rapides ». Une nouvelle assemblée sera organisée en juin dans une autre ville. Une plate-forme de mutualisation des idées va être construite qui pourra recevoir des propositions issues des assemblées locales et émettre des orientations qui sont ensuite systématiquement soumises aux groupes locaux.
Notre collectif « Changer de cap » y a participé en observateur et y a noué de nombreux contacts. En particulier nous avons pu établir des liens prometteurs avec la commission revendications des Gilets jaunes, tout juste constituée. La synthèse des propositions que nous avons réalisée semble correspondre pour les Gilets jaunes à un vrai besoin

Quatre questions semblent ressortir des débats.
Comment orienter la suite du mouvement ? La fatigue commence à se faire sentir, même chez les plus déterminés. Les délégué.es ont approuvé l’idée de passer des cabanes sur les ronds-points à des maisons du peuple, en dur, un peu partout sur le territoire. Autre point fort : le mouvement des Gilets jaunes doit s’articuler avec les luttes locales et avec les associations. Des actions ciblées ont été proposées contre des entreprises comme Carrefour, qui mène un vaste plan de licenciement, et la mise en place d’actions concrètes comme des jardins partagés (ne pas oublier que certains ont rejoint les ronds-points pour pouvoir manger) ou des marchés citoyens pour court-circuiter la grande distribution. On s’achemine donc vers un ancrage dans la durée et une diversification des actions, avec peut-être la réinvention des caisses de secours mutuel et des coopératives.
Comment parler de la sortie du capitalisme ? Il y a unanimité pour socialiser les banques, renationaliser les aéroports et les autoroutes. Mais faut-il s’affirmer a priori comme anticapitaliste ? Tou.tes n’en sont pas là. Le texte écrit distingue donc des objectifs à court terme, où on retrouve la plupart des propositions et un objectif à long terme : « pour tous ces changements il sera nécessaire de sortir du capitalisme ».
Quelles délégations de pouvoir ? L’assemblée se considère comme une plate-forme d’échanges et de propositions, avec des méthodes de démocratie directe assez proches de celles de Nuit Debout. On entend « la démocratie c’est le pouvoir aux gens, le pouvoir à nous » ce qui signifie que les participant.es s’identifient avec le peuple. Mais en même temps on entend « comment ne pas se mettre à dos les citoyens ? » Le problème de l’avant-garde est posé inévitablement.
Quel rapport à la violence ? La question du rapport à la violence et de la justification des actions violentes est également posée. Certain.es font valoir que seule la violence a permis d’avancer. Mais la plupart se veulent non violent.es. Ce débat s’est traduit par l’introduction en commission du terme « sabotages » parmi les actions possibles, qui en séance plénière a été remplacé par « désobéissance civile ». Le débat n’a pas été totalement tranché.
image 2_grand_dbat_canard_enchain.png (0.8MB)
Le Canardenchaîné, 10 avril 2019
Pour nous le contraste est frappant : d’un coté des travaux et des réflexions sérieuses (même s’il y a de nombreuses contradictions) et le souci du bien commun et de l’intérêt général au sein de l’assemblée. De l’autre, les grossières manipulations des premiers résultats du grand débat par le Premier ministre. Celui-ci n’hésite pas à transformer l’exigence de justice fiscale en une exaspération fiscale partagée par les chef.fes d’entreprise, et conclut à la nécessité d’une baisse généralisée des impôts…* D’où le beau dessin du Canard Enchaîné, qui nous pardonnera cet emprunt non autorisé.
*Nous reviendrons sur ce débat dans la prochaine lettre, quand nous aurons plus d’informations.

La synthèse de toutes les productions n’est pas terminée, mais il est déjà possible de prendre connaissance des vidéos des travaux sur Facebook https://www.facebook.com/assembleedesassemblees/.



Focus : Des services publics pour toutes et pour tous


Nous mettons le focus cette semaine sur les services publics de proximité, l’une des deux premières revendications de l’appel de Saint Nazaire. La Convergence nationale des collectifs de défense et de développement des services publics (en abrégée convergence services publics) fait 12 propositions dans un manifeste pour permettre l’égalité effective des droits. Le service public est un pilier de la démocratie et une condition de la réindustrialisation, de la transition écologique, des relocalisations. Il faut pour cela imposer l’intérêt général aux intérêts de la finance. Voici quelques-unes de ses propositions :
Mettre en place un moratoire sur les fermetures, les restructurations et privatisations de services publics et reprendre les missions d’intérêt général transférées au secteur privé/marchand (http://collectif-changerdecap.fr/?MaintienDesServicesPublicsDeProximite )
Etendre le champ des services publics pour répondre à de nouveaux besoins et à de nouvelles missions sociales (politique familiale, petite enfance, personnes âgées ou isolées, logement, numérique, haut débit, …) et écologiques (préservation des biens communs et de la biodiversité, maîtrise des impacts environnementaux) (http://collectif-changerdecap.fr/?CouvertureTerritorialeDesServicesPublics
Mettre en place des commissions de service public associant les usagers, les personnels et les élus afin d’organiser des débats publics afin de définir les besoins et les missions devant relever de l’intérêt général
Attribuer des dotations nécessaires aux collectivités territoriales pour l’exercice de leur missions et mettre en place un plan d’investissement ;
Abandonner les traités de libre-échange (TISA, CETA …) pour stopper la marchandisation et préserver les droits fondamentaux des populations
Créer un pôle public financier pour réorienter l’argent des banques dans le sens de l’efficacité économique, sociale et environnementale.

Retrouvez l’intégralité des propositions de la Convergence nationale des collectifs de défense et de développement des services publics pour permettre l’égalité effective des droits en cliquant ici : https://www.convergence-sp.fr/manifeste/12-priorites/ Vous y trouverez aussi la carte des collectifs Convergence les plus proches de chez vous.



Nouvelles des mobilisations/agenda


Mulhouse : Le collectif MU2020 rebelle et solidaire réunit GJ et mouvements de gauches

Chaque premier samedi du mois à 9h, le collectif invite les citoyens à un débat-croissant sur des thèmes variés (Energie, revenu de base, questions européennes, etc). Constitué de responsables associatifs, notamment de la Maison de la Citoyenneté Mondiale, des gilets jaunes et tous les mouvements de la gauche, de RFI aux Verts et au PS, le collectif prépare les municipales et à court terme se mobilise contre la casse sociale, l’éloignement des services publics, les déchets et l’énergie, l’urbanisme, la très grande évasion fiscale, etc. Infos et dates des débat-croissant à retrouver sur leur page Facebook https://www.facebook.com/pg/mulhouse2020/posts/

Saint-Sauveur, Isère : la mobilisation continue au pays de la noix

Depuis la mi-novembre, les Gilets jaunes occupent le "rond-point à Papy", comme baptisé en hommage au doyen du mouvement (81 ans). Voir ici Le groupe reste très mobilisé et prendra connaissance du compte rendu de Saint-Nazaire avec attention, nous ont-ils dit ! Une projection/débat du film « J’veux du soleil » de François Rufin et Gilles Perret est prévu dans les prochains jours. Retrouvez-ici les prochaines séances du film autour de Saint-Sauveur (http://www.allocine.fr/seance/film-271544/pres-de-99115/)

Chambéry : rencontre des Gilets jaunes de Chambéry avec le mouvement citoyen de Grand Chambéry Solidaire 2020

Le 6 avril dernier, des Gilets jaunes de Chambéry et le mouvement « 2020 Grand Chambéry solidaire », (soutenu par Chambéry Cap à gauche, Génération’s et le Parti Communiste) se sont rencontrés pour construire des propositions de transformation démocratique, sociale et environnementale. La TVnet citoyenne vous donne un aperçu des échanges qui ont eu lieu à cette occasion (https://www.youtube.com/watch?v=jvta-dNtzNw)

Saint Brice (Val d’Oise) : la lutte dans la durée remplace la parole libérée

À Saint Brice, tous les samedis, ils sont une centaine à se La spontanéité du début a disparu, mais il reste la fraternité. « Aujourd’hui, les gens sont là en disant "je lutte "» témoigne notre correspondant sur place. Un barbecue géant était organisé ce week-end pour l’acte 22 (https://actu.fr/societe/val-doise-une-barbecue-party-lacte-22-gilets-jaunes-montigny-cormeilles_22919332.html).

Forcalquier : Un projet de livre photos sur la mobilisation

À Forcalquier, le groupe de gilets jaunes est de petite taille (30 et 10 personnes), mais pour un pique-nique il y a 60 personnes. Il a organisé un carnaval sauvage une semaine avant le carnaval officiel de la ville. Deux des membres du groupe ont décidé de préparer un livre-photo sur le mouvement à Forcalquier.(http://collectif-changerdecap.fr/?ForCalquier). Les informations des Gilets Jaunes de Forcalquier, l’agenda des mobilisations, ou encore des conseils en cas de convocations au tribunal sont à retrouver sur leur site en cliquant ici (https://lesgiletsjaunesdeforcalquier.fr/index.php/category/gilets-jaunes-04/ )



Comprendre et Agir


  • L’intégralité de l’appel de la 2e assemblée des assemblées est sur Youtube ou à sur Facebook.
  • L’appel soumis aux groupes, ronds-points ou assemblées locales de gilets jaunes, pour validation, amendement ou rejet : Retrouvons notre pouvoir de décision, place aux assemblées citoyennes ! Lien Youtube / Lien FB
  • Un Appel à l'action et à la mobilisation pour la période des élections européennes Lien Youtube / Lien FB
  • 8 700 gardes à vue depuis le début du mouvement : les gilets jaunes exigent l’annulation des peines des prisonniers et condamnés du mouvement ! Retrouvez leur appel ici Lien Youtube / Lien FB
  • « L’indignation ne suffit plus, passons à l’action ! La planète bleue a besoin de jaune pour rester verte ! » : l’appel des Gilets jaunes pour une convergence écologique à retrouver ici Lien Youtube / Lien FB
  • Gilets jaunes à Lyon: les médias passent sous silence le mouvement : https://blogs.mediapart.fr/lionel-perrin/blog/150219/gilets-jaunes-lyon-les-medias-nationaux-tres-en-retrait
  • Changer de Cap ? Vous n’y pensez pas ! Une chronique pleine d’humour qui dénonce le capitalisme et la course effrénée à la consommation à lire sur le site Le courrier https://lecourrier.ch/2019/04/10/changer-de-cap-vous-ny-pensez-pas/



Ce que nous voulons : Changer de Cap !

Nous voulons contribuer au réveil citoyen sans précédent qui se poursuit depuis le 15 novembre et gagne aujourd’hui toute la société. Nous aussi, nous avons voulu nous lever.
Pour un printemps climatique et social, pour placer la question des inégalités au cœur du débat publique.
Pour la mobilisation et la convergence des acteurs et des mouvements citoyens.
Tous les 10 jours, nous déposerons dans votre boite mail un concentré d'inspiration, de propositions et de liens à activer si vous le souhaitez.
La convergence est notre devise !

Alors parlez-en autour de vous...

Nous recommander Nous rejoindre