Supprimer toutes les formes d’enfermement spécifiques aux personnes étrangères

Revendication / proposition stratégique (gilets jaunes, marches pour le climat...) : Face à un véritable « état d’urgence », nous appelons les responsables politiques et administratifs à respecter les droits fondamentaux (Appel des 300)
Proposition (mouvements citoyens...) : Supprimer toutes les formes d’enfermement spécifiques aux personnes étrangères. La France enferme chaque année entre 45 000 et 50 000 personnes étrangères dans les centres et lieux de rétention administrative dans le but de les expulser du territoire français. Parmi elles, des familles, des personnes qui encourent des risques en cas de renvoi dans leur pays d’origine, des malades, trop de personnes placées abusivement ou illégalement. Aux lieux d’arrivée sur le territoire français (aéroports, gares, etc.), les zones d’attente pour les personnes étrangères dont l’entrée est refusée engendrent également leur lot d’enfermements de mineurs, de personnes en quête d’asile ou de séparation de familles. Aucune personne étrangère ne doit être privée de liberté au seul motif qu’elle ne dispose pas des bons papiers administratifs.
Pour en savoir plus (analyses, propositions, ex.) : Voir Engager un changement des politiques migratoires, La Cimade, avril 2017 https://www.lacimade.org/publication/engager-un-changement-des-politiques-migratoires/