Une urbanisation écologique et de qualité pour tous.

Proposition (mouvements citoyens...) : De nombreux exemples montrent qu’une urbanisation de qualité à un coût raisonnable est possible. Pour en finir avec les cages à lapin pour les pauvres et les écoquartiers pour les riches, il est nécessaire de réglementer. Les nouvelles opérations urbaines, en neuf ou en rénovation, doivent être soumis aux conditions suivantes : interdiction en périphérie tant que l’impossibilité de le faire en centre-ville n’a pas été prouvée, association réelle des habitants et des riverains aux choix, en faisant appel à leur expertise d’usage, création de modes de transports alternatifs, rapides et interconnectés, bilan net pour les-énergies non renouvelables, les émissions de gaz à effet de serre, les déchets toxiques. Interdiction de tout nouveau projet sur des espaces à forte valeur de biodiversité.